Quand les autres générations feraient bien de prendre exemple sur cette génération Y, tant décriée !

Nous avons tous perdu notre compassion. Tous. La différence, c’est que la génération Y l’a retrouvée !!

 

Nous l’avons bel et bien perdue, ça c’est sûr, et ce, tous autant que nous sommes.

 

Etait-ce hier ? quand on est passé devant un SDF affamé, dormant à même le sol, sans même lui accorder une seconde de notre attention ou pire, en se plaignant de son odeur ? Etait-ce ce midi, lorsqu’on a changé la chaine info de la TV pour regarder des abrutissements de télé-réalité, ou était-ce ce soir, lorsqu’on a décidé d’arrêter de parler à ce match Tinder ennuyant, en le supprimant de notre vie, sans même lui fournir d’explication ?

 

Peut-être que ça fait bien plus longtemps que ça d’ailleurs, quand on a commencé à se préoccuper davantage du prochain sac Chanel, qu’on ne pourra jamais s’acheter, plutôt que des pauvres syriens qui tombaient sous les bombes ?

 

Peut-être que ça remonte même à l’instant où l’on nous a dit que se faire un nom, un réseau, de l’argent avait bien plus d’importance que d’être un inconnu en quête de sens.

 

« On n’y peut rien » me direz-vous. « C’est comme ça » nous véhicule la société, sous toutes les formes possibles : fausses croyances, publicités, consommation.

 

Ah oui ? On n’y peut rien ? Vraiment ? On n’y peut rien de faire travailler des enfants en Chine, à la main, avec les méthodes massives de production que l’on a aujourd’hui ? On ne peut vraiment rien au fait que plus de 622 millions de personnes en Afrique n’ont  aujourd’hui, là, maintenant, toujours pas accès à l’électricité ? C’est vrai que nos ingénieurs ne sont pas encore compétent pour l’amener jusque là bas … On est capables d’aller sur la Lune mais alors en Afrique…

 

Nous avons tous perdu notre compassion. Tous. La question est : quand l’avons-nous retrouvée ?

 

« C’est impossible de changer tout cela » Challenge accepted ! La génération Y relève ses manches et elle casse toutes vos idées reçues !!

 

Associations, entreprises sociales, Economie Sociale et Solidaire, quête de sens, solidarité, bonheur sont les mots qui sortent aujourd’hui de la bouche des jeunes de la génération Y.

Et non seulement ils les prononcent, en plus, ils les mettent en action !

 

On ne veut plus « faire du profit » on veut « rééquilibrer les ressources »

On n’est plus « CEO », on est « Initiateur de changement » !

On n’est plus « consommateur » mais « producteur » !

On n’est plus « suiveur » mais « acteur » !

On n’ « applique » plus, on « innove » !

On ne « suit pas les idées reçues », on « casse les codes » !!

 

Comment ?

On redistribue une partie de nos profits à des associations, on favorise l’emploi des populations sous-développées, on fait notre propre potager, on crée des structures permettant de travailler en entreprise ET en association, on consomme différemment, on parle de bonheur plutôt que de réussite, parce qu’on est conscient qu’on a pas besoin d’un pull à 1000 euros pour être heureux et qu’avec ça, on sauve 1000 enfants de la malnutrition.

 

Il y a encore du chemin ? OUI ! Parce que les plus riches c’est pas nous (c’est vous !)

Et même si l’on accepte de bosser à MacDo pour pouvoir aider en parallèle une association avec notre BAC+5 ou faire un service civique pour se sentir utile, on est bien conscient que ce n’est pas nous qui allons changer le monde à notre petite échelle. Et parfois, on est happé par l’aimant de la société qui nous dit « consomme » et oui on craque pour la nouvelle coque Iphone « Ananas ». Parce qu’on ne pense pas tout le temps qu’au lieu d’aider une asso au Togo, on pourrait simplement acheter un croissant au SDF du bas de la rue. Parce que parfois, entre nous, on se juge encore et on se comporte mal.

 

Mais tout ça c’est pas grave, parce qu’on avance, parce qu’on se construit, et qu’on grandit et que peu à peu, on va réussir à faire toutes ces choses, à trouver LA solution, à avoir de la compassion, la vraie ! Parce que nous, on se rappelle encore la voix de maman qui nous disait d’être gentil avec nos camarades de classe en primaire, de les aider à se relever quand ils tombaient par terre et de leur pardonner quand ils faisaient des erreurs… Nos camarades de classe ont grandi, nous aussi, mais il en reste beaucoup d’autres sur cette terre, des camarades à aider… Et la voix de maman, on est pas prêts de l’oublier !

 

Les personnes qui ont les ressources, c’est VOUS ! Celles qui ont les connaissances, c’est VOUS ! Celles qui peuvent concrètement faire bouger les lignes, à très grande échelle, c’est VOUS !

Gotthold E. Lessing a, un jour, dit :

« On a peu de besoins quand on est vivement touché de ceux des autres. »

Alors ? Quand est-ce que vous la retrouvez votre compassion ?

 

Manon Aunay

N’hésitez pas à me contacter  ici ou sur manon.aunay@gmail.com

Rejoignez la page Facebook du blog icihttps://www.facebook.com/JeuneGenerationY/

Découvrez aussi  : Le problème, c’est la société, ou c’est nous ? et  La génération Y se demande ce qu’elle fait là !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: