Pourquoi faudrait-il souffrir pour être soi ?

Quand un nouveau type de discrimination apparaît : après la discrimination physique, une nouvelle forme de discrimination entre en jeu, celle qui touche à notre soi.

 

Il existe différentes formes de souffrance et de discrimination dans notre société. Certains souffrent parce qu’ils sont de couleur et discriminés pour cela ; d’autres subissent une autre souffrance liée à une confession religieuse, à un sexe, à une orientation sexuelle… Je n’ai jamais compris ça… ces discriminations. Et même si on se bat petit à petit pour supprimer ces divers rejets de la société, mon esprit n’arrive même pas en conscience à imaginer ce qui se passe dans la tête de ceux qui discriminent, ceux qui infligent toute cette souffrance…

 

Mais il existe aussi une autre souffrance, une souffrance dont personne ne parle et qui est pourtant bien là, une souffrance interne, psychologique, qui touche notre individualité : la souffrance d’être soi et de se sentir différent des autres.

 

Cette souffrance et cette discrimination, elles sont bien là, mais elles ne se voient pas. Difficile donc de dénoncer une chose intrinsèque et propre à chacun. Pourtant, elles se produisent chaque jour dans notre société et les personnes concernées doivent la cacher, l’intérioriser, faire semblant, elle est honteuse cette différence, elle est anormale.

 

Je ne peux pas imaginer à quel point cela doit être difficile d’être discriminé pour sa couleur de peau ou sa religion ; je ne le vivrais probablement jamais, et je ne peux donc qu’imaginer à quel point cela doit être douloureux. Je ne souhaite absolument pas comparer ou jauger ces souffrances, propres à chacun, d’ailleurs. Mais croyez-moi, souffrir parce que vous vous sentez différent intérieurement, souffrir juste pour avoir envie d’être soi, ça fait mal.

 

Ça fait mal parce que vous ne pouvez pas la qualifier, la quantifier, la décrire, la monter ; cette souffrance est en vous, cette différence est en vous et seul VOUS pouvez la connaître. Cette souffrance, c’est celle d’avoir une personnalité différente de celle que la société propose comme étant LA dominante. La société nous a inculqué une norme de personnalité supposée être LA meilleure, LA seule et l’unique : une personnalité forte, un bagou à tout épreuve, une personnalité dominante, prête à tout écraser sur son passage, sociable, extravertie, qui veut réussir et gagner de l’argent, qui n’a peur de rien.

 

 

Voilà. Et pourtant ça, c’est pas moi et ce n’est pas la plupart d’entre nous non plus. Alors certains se retrouvent dans quelques uns de ces traits, qu’ils utilisent, qu’ils grossissent, qu’ils exploitent même.

 

Mais comment on fait quand on ne se retrouve dans aucun de ces traits ? Comment on fait quand on se découvre et qu’on veut être soi ? On doit souffrir, se sentir rejeté et se battre avec énergie pour repousser la pensée collective qui nous inculque et nous impose l’inverse. Pourquoi ?

 

On souffre parce que les autres ne comprennent pas notre vision de la vie, notre introversion, notre envie d’aider là où les autres veulent gagner de l’argent, notre besoin de recul, là où les autres ont besoin de se sociabiliser, notre nécessité de bonheur, là où les autres cherchent la reconnaissance sociale. Alors on se cache, on se modifie, on prétend être extravertis, on va à des soirées où les conversations nous ennuient profondément. On dit qu’on veut réussir, se transcender, grimper les échelons alors qu’on ne veut qu’apprendre. On se masque, on se cache pendant que des émotions contraires tentent de se contenir au fond de nous, et ne font que grandir avec les angoisses, les anxiétés démesurées, que les autres ne comprennent pas.

 

On est discriminés aussi, dans le monde du travail, dans nos relations personnelles, consciemment ou non d’ailleurs. Bien souvent, nos personnalités introverties nous empêchent d’imposer notre point de vue comme les autres le font, on ne nous écoute pas, on ne souhaite pas nous écouter, alors on subit.. On n’obtient pas le job de nos rêves parce que l’introversion est perçue comme un défaut, on accepte donc des postes en dessous de nos compétences et on s’ennuie profondément dans nos jobs parce qu’ils ne satisfont pas notre besoin d’apprentissage. On perd des amis parce qu’ils ne comprennent pas notre besoin de solitude. On est isolés par la société qui ne comprend pas et ne nous laisse pas développer notre vision idéaliste de la vie. Et comme toute discrimination celle-ci mène à des dérives : tristesse, perte d’emploi, isolement, dépression…

 

Ma question est la suivante : Pourquoi ? Cette question est absurde et beaucoup d’entre nous cherchent la réponse, moi y compris. Je ne comprends pas pourquoi et je remercie celui qui voudra bien me l’expliquer.

 

  • Pourquoi certaines personnes sont discriminées parce qu’elles sont de couleur noires ?
  • Pourquoi les femmes sont-elles discriminées pour leur sexe ?
  • Pourquoi certaines personnes doivent souffrir chaque jour à cause de leur confession religieuse ?
  • Pourquoi devrait-on souffrir pour son orientation sexuelle ?

 

Et enfin :

 

Pourquoi être introverti et timide seraient des défauts ? Pourquoi préférer lire, comprendre et apprendre serait-il moins important que de sortir et de se sociabiliser ? Pourquoi est-il mieux vu de « gagner de l’argent » plutôt que « d’aider les autres » ? Pourquoi devrions-nous nous comparer aux standards de la société au lieu d’être heureux ? Pourquoi devait-on se justifier d’être soi ?

 

Pourquoi est-ce SI compliqué d’accepter les autres tels qu’ils sont ?

 

 

Alors dites-moi, POURQUOI ?!!

 

Manon Aunay

 

Merci à Julie pour la relecture 😉

N’hésitez pas à me contacter  ici ou sur manon.aunay@gmail.com

Découvrez aussi  : Le problème, c’est la société, ou c’est nous ? et  La génération Y se demande ce qu’elle fait là !

 

 

Advertisements

One thought on “Pourquoi faudrait-il souffrir pour être soi ?

Add yours

  1. Merci pour cet article, dans lequel je me reconnais beaucoup ! Merci aussi pour ce blog aux articles très inspirants. Pour info, j’aborde des thèmes similaires sur mon blog 🙂

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: