Comment vivent les 1% de la population qui sont INFJ ?

D’après le célèbre test de personnalité du MBTI, les INFJ ne représentent qu’1,5% de la population, alors comment vivre, quand on si différent et si sous-représenté parmi nos paires ?

Idéalistes, nous le sommes, trop peut être ? Les INFJ sont des idéalistes, ils se rêvent à vivre dans un monde plein d’entraide, de solidarité et d’amour. Bien souvent, leur volonté est “d’aider les autres”, mais il est très difficile pour eux de vivre dans le monde actuel, rempli d’injustices, ils se sentent alors comme des petits aliens, arrivés sur cette terre par erreur ou pour l’améliorer ? mais la tâche qui leur est incombé leur semble insurmontable.

Plutôt introvertis, ils se fient à leur intuition, souvent juste, et perçoivent bien les autres types de personnalités ; ils comprennent les autres, sans leur parler et sont de bons conseillers. Ils ne sont pas logique au sens propre du terme mais donnent beaucoup d’importance à leur ressenti, à leurs émotions, qui bien souvent les submergent et les guident dans leurs choix. Ce sont des planificateurs qui prennent rapidement des décisions. Ce qui les caractérise le plus étant cette envie, ce besoin de trouver un sens dans tout ce qu’ils font, de tout comprendre, soi, les autres, la société, le monde.

J’ai remarqué cette différence quand j’ai compris que trouver ma vocation était indispensable pour moi, que j’aimais être seule, alors que les autres non, que je préférai passer des moments seuls à seuls avec mes amis, plutôt que de faire de grandes soirées remplies de monde, et que je me sentais mal face à des gens que je ne connaissais pas. Ce sentiment je l’ai depuis toujours, mais comme la plupart des INFJ, j’essayais de le réfréner car il ne semblait pas “normal” d’être comme ça.

Puis, les études passées, je me dis qu’il est temps d’accepter ma personnalité et d’en tirer parti. Que les autres l’acceptent ou pas peu importe, mais pour ceux qui se posent la question, voici ce que ça fait d’être INFJ quand les autres ne le sont pas :

Je vois la vie en mille couleurs, mille teintes, mille points de vues, mille possibilités. Pour moi, rien n’est fixe, il n’existe aucune vérité, mais que des dizaines et des dizaines de points de vues, d’options, tous et toutes plus intéressantes que les autres, des flots d’émotions entremêlés qui font de la vie ce qu’elle est, belle et triste à la fois.

Les discussions “bateau” très peu pour moi, j’aime les discussions passionnées, idéalistes, intenses, tant sur le plan de la connaissance que sur le plan émotionnel (ce qui arrive rarement en soirée).

Je préfère largement aller au ciné ou voir une expo que de me rendre à un festival bondé et je donnerai tout pour éviter un diner de networking professionnel (vraiment tout, même l’excuse du chat malade). Paradoxalement, j’adore rencontrer de nouvelles personnes, surtout quand elles sont passionnées mais je préfère les contextes plus intimes.

J’aime être seule et refaire le monde, me poser des questions, consciemment ou non c’est quelque chose que je fais en permanence.

Parfois j’aime observer et ne pas interagir, me poser à une terrace pour voir le monde autrement, ce qui est difficile à comprendre pour les autres aussi (“Sérieux, tu t’es promenée toute seule?”).

Parfois aussi, je me sens seule car peu de personnes ressentent toutes ces choses et ont tous ces besoins, et puis, je sais que d’autres sont comme moi (on est quand même 1,5% youhou!).

Je me dis que si j’étais plus extravertie et moins sentimentale ce serait plus facile, moins penser aux autres, moins se soucier des injustices du monde, profiter de la vie telle qu’elle est. Mais j’ai toujours cette volonté de la rendre meilleure qui revient. Et sortir, comme les autres, pour oublier les tumultes de la vie, me rend triste.

Voir du monde me fatigue, car je suis en alerte permanente sur le monde qui m’entoure, les sentiments des autres, les actions qui surgissent. Mais cela m’inspire énormément aussi.

J’ai toujours 10 000 idées de carrière en tête, mais j’ai peur d’en choisir une au détriment des autres et de me tromper, sans possibilité de revenir en arrière.

Je suis anxieuse en permanence, pour ma famille, mes amis, les autres, le monde, mais je rêve aussi constamment d’un monde meilleur, basé sur l’amour (tiiii amoooo).

J’ai du mal à accepter ceux qui sont moins sentimentaux et attentionnés que moi, mais je sais que nous sommes tous différents et j’essaie de les comprendre.

J’ai toujours l’impression qu’un grand destin m’attends, ce qui fait que j’apprends, que je me documente et que je lis en permanence (psycho, humanitaire, littérature par iciiii).

Ma famille, mes amis, mon entourage comptent énormément pour moi, beaucoup plus qu’ils ne le savent mais j’ai parfois besoin de m’en éloigner pour ne pas me laisser submerger par mes émotions et les leurs.

Je suis quelqu’un de passionnée, de vraiment passionnée et par de nombreux sujets, (oui mesdames, messieurs, les recruteurs, c’est possible d’aimer l’humanitaire ET le marketing, la photo, le cinéma ET écrire, tout en étant féministe, incroyable je sais…) tellement que ça en devient parfois déconcertant !

Je donne beaucoup en amour comme en amitié et j’en attends beaucoup en retour aussi, ce qui malheureusement n’est pas forcément possible car nous n’avons pas tous les mêmes capacités émotionnelles et cela crée beaucoup de frustration.

J’attends aussi beaucoup de la vie, à voir ce qu’elle m’offrira… et ce que j’accomplirai…

Pour résumer, être INFJ est pour moi un don et quelque chose de très chalengeant. A vouloir idéaliser le monde, on perd parfois le sens de la réalité. Mais il est tellement beau de pouvoir apprécier toutes les couleurs de la vie et ses émotions, et de souhaiter le rendre meilleur que pour rien au monde je n’en changerai 😉 !

Manon Aunay

N’hésitez pas à me contacter  ici ou sur manon.aunay@gmail.com

Découvrez aussi  : Le problème, c’est la société, ou c’est nous ? et  La génération Y se demande ce qu’elle fait là !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: