Et si vous étiez “hypersensible”(HPS) ?

Vous vous êtes déjà dit que vous ne deviez pas être normal parce que vous ressentiez les choses dix fois plus intensément que la moyenne, que vous rêviez d’un monde meilleur ou parce que vous aimiez passer du temps seul(e) ? Pas de panique… vous n’êtes pas anormal mais peut-être un(e) hypersensible !

Contrairement aux idées reçues, les hypersensibles ne passent pas leurs journées à pleurer ou à rire de manière incontrôlée. Zoom sur ce que sont réellement ces « hypersensibles » !

Certes, les hypersensibles vivent dans l’affectif : ils ressentent tout de manière amplifiée, ils ne supportent absolument pas la porte de la cuisine qui grince, ils prennent plus à cœur la remarque désagréable du collège et ressentent davantage le soleil qui tape sur la peau lors d’une belle journée d’été. C’est la faiblesse des hypersensibles, mais aussi leur force, car cela leur permet d’être extrêmement à l’écoute des autres, de déceler certaines choses que d’autres ne voient pas.

J’aime beaucoup cet exemple : lorsqu’une personne peu sensible entre dans une pièce, elle voit une dizaine de personnes et s’assoit. Lorsqu’une hypersensible entre dans une pièce, elle perçoit la couleur du papier peint, décrypte le regard des personnes présentes et s’assoie près de celle qui lui semble la plus ouverte. Elle remarque que cette personne souffre d’un mal de tête et lui propose un antidouleur.

Les hypersensibles sont souvent perçus par la société comme étranges, ils ne se sentent pas forcément comme les autres parce qu’ils n’ont pas cette envie d’être en compétition permanente, ne perçoivent pas réellement de gratification personnelle à être le/la meilleur(e), de monter dans l’échelle sociale ou encore de gagner beaucoup d’argent. Ils sont ainsi réfrénés par certains qui ne les comprennent pas et les entrainent à suivre la voie « classique » et bien souvent pensent qu’ils ont un « problème » … ce, à tort !!

L’hypersensibilité est une disposition génétique, on « nait » hypersensible et elle touche environ 20% de la population (hommes et femmes, et oui vous aussi messieurs). Pour ma part, j’ai toujours eu ces émotions « à fleur de peau » et j’ai toujours tout ressenti bien plus fort que les autres. Que ce soit une rupture amoureuse, une dispute de mes parents, les conflits dans le monde, les catastrophes naturelles ; je n’écoute pas simplement les informations telles quelles me sont décrites, même quand elles ne me touchent pas directement, mais je les vis, je les ressens et je les garde au fond de moi et ce, partout, tout le temps. Cela vaut aussi pour le positif : quand un événement heureux se produit, quand j’écoute de la musique, quand je danse, quand je fais des photos, je ne vis pas un instant de bonheur, je ressens les bienfaits sur mon corps et sur mon esprit, je voyage à l’intérieur.

Il est difficile d’être hypersensible parce qu’on est sans cesse comparés à la « norme », aux gens moins sensibles, voire à ceux qui ne le sont pas du tout, mais qui forment une majorité de la société et qui nous incitent à vouloir réussir, à devoir se sociabiliser, et à se distancer de nos sentiments. Et on essaie de ressentir moins les choses, mais on n’y arrive pas. Pour cause, c’est une disposition génétique ! Et c’est là que nous avons tort, car les hypersensibles ont beaucoup à apporter aux autres !

Et oui…  car sans les hypersensibles, il n’y aurait pas d’art, pas d’écrivains, pas de gens prêts à tout quitter pour aller sauver les bébés phoques en Antarctique ou pour s’occuper des populations en situation de pauvreté.

Bien souvent les hypersensibles aiment être au calme, ils aiment passer du temps seul (ça semble bizarre, je sais) mais c’est parce qu’ils ne s’ennuient pas quand ils sont tout seul : ils observent ce qui se passent autour d’eux et reçoivent des informations en permanence, et surtout, ils aiment apprendre, apprendre toujours plus, ils ont cette soif de comprendre le monde et la société.

Les hypersensibles sont des gens éminemment empathiques, ils sont capables de déceler chez les autres ce qui ne va pas, sans même qu’ils n’en parlent, ils sont dotés d’une grande capacité d’écoute. Vous connaissez surement cette personne autour de vous, prête à vous écouter et vous conseiller H24 et qui ne dit jamais non, elle est surement hypersensible. Ils sont aussi pour la plupart introvertis (à 70%), ce qui n’est malheureusement pas toujours reconnu comme une qualité par la majorité.

Ce sont des gens ouverts et débordants de créativité (pour peu qu’ils arrivent à l’exprimer) et ont toujours 10 000 projets en tête. Ils apprennent vite et se remettent souvent en question.

Une batterie d’atouts pour ceux qui veulent bien les voir….

Bien sur, les hypersensibles ont aussi des défauts, comme tout un chacun. Ce sont de véritables éponges émotionnelles qu’ils ont parfois du mal à contrôler, ce qui est encore plus difficile à comprendre et gérer pour leurs proches et ils en souffrent. Ils vivent également mal la critique et prennent tout pour eux, ce qui peut transformer de simples conseils en un vrai chamboulement émotionnel. Ils culpabilisent beaucoup d’être comme ils sont et ont une peur du rejet. Enfin, ils ont parfois beaucoup d’idées en tête (voire trop) ce qui les empêche d’en choisir une et de se focaliser dessus.

Si vous êtes hypersensible, vous avez du vous reconnaître dans cette description, maintenant que pouvons-nous y faire ? Car oui c’est une bénédiction parfois mais c’est aussi très challengeant car nous sommes en permanence en contraste entre les émotions positives et négatives que nous recevons et parfois on aimerait vraiment pouvoir appuyer sur le bouton OFF, mais on ne peut pas.

Il faut d’abord comprendre que certains modes de vie ne sont pas pour nous : il nous faut des moments de récupération, des moments de solitude, des moments d’apprentissage et de créativité, pas persuadée donc que votre emploi de rêve se trouve au sein d’un call-center…

Comme les hypersensibles ont ce besoin de se réaliser encore plus fort que les autres, il est indispensable pour eux de trouver une voie, une mission qui leur tient à cœur. Les hypersensibles sont particulièrement doués pour des missions liées à la santé (médecin, diététicien, thérapeute), aux arts (artiste, acteur, peintre, photographe), à la nature (biologiste, zoologiste), à la rédaction (journaliste, bloggeur) ou encore au coaching (coach de vie, conseiller d’orientation), mais sont aussi très doués dans les domaines de la recherche et du secteur associatif.

Si vous pensiez être seul dans ce cas, ne vous inquiétez pas, certaines célébrités comme Marion Cotillard ou encore Scarlett Johansson avouent être également des hypersensibles, alors qui sait, peut être que nous deviendrons des futurs artistes du 21e siècle !

Quant à ceux qui sont moins sensibles, rappelez-vous que nous sommes tous différents alors soyez indulgents envers ceux qui ont davantage de sentiments que vous…

Manon Aunay

Cet article s’inspire du travail de recherche du Dr Elaine N. Aron, psychothérapeute et des pensées de Kelly O’Laughin, Fabrice Renault et Laura Marie. Je vous invite à lire leurs travaux pour plus d’informations sur les hypersensibles.

N’hésitez pas à me contacter  ici ou sur manon.aunay@gmail.com

Découvrez aussi  : Le problème, c’est la société, ou c’est nous ? et  La génération Y se demande ce qu’elle fait là !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: